Menu
100kwiz.com / Actualités à la une / Derniers dossiers / Comparatif : 17 sticks arcade à l'essai, entre 30 et 300€ /

Test du Mad Catz Arcade FightStick Alpha : Joueurs exigeants s'abstenir

Page Dossier
Test du Mad Catz Arcade FightStick Alpha : Joueurs exigeants s'abstenir
Test du Mad Catz Arcade FightStick Alpha : Joueurs exigeants s'abstenir
PC PS4 ONE Switch PS3 360 Android
Partager sur :
Profil de oliveroidubocal
L'avis de oliveroidubocal
MP
Twitter
Journaliste 100kwiz.com
07 juin 2017 à 10:10:21
15/20
Spécifications
Compatibilité : PS4, PS3, Windows / Joystick : Custom / Type de boutons d’action : Custom 30 mm / Nombre de boutons d’action : 6+2 / Connexion : USB sur câble moulé / Mode Turbo : Non / Mécanisme d'ouverture : Non (panneau vissé) / Poids : 610g (700g avec le câble) / Dimensions : 22,5 x 17,3 x 4,8 cm / Prix moyen constaté (05/2017) : 70 €

Après l’arcade à la maison, voici venu le temps de l’arcade dans la poche. Le Fightstick Alpha fait en effet partie de ces rares sticks qui proposent une solution compacte, facile à ranger ou à transporter, et pour un coût plutôt raisonnable par rapport aux gros modèles de ce comparatif. Toute la question étant de vérifier si les compromis sur l’ergonomie ou la qualité du matériel ne dénaturent pas trop l’expérience finale.

A première vue en tout cas, le Fightstick Alpha ne manque pas de caractère. Il est certes compact, mais Mad Catz ayant fait le choix d’utiliser un stick et des boutons de taille standard, l’objet est loin de faire jouet, quand bien même il reste essentiellement composé de plastique, notamment sur le chassis. Comme on s’y attendait, les dimensions réduites du Fightstick Alpha empêchent son utilisation sur les genoux, mais ses larges patins en font un modèle des plus stables sur une surface plane, et ce malgré un poids vraiment très faible. On se trouve néanmoins face à une configuration à 6 boutons qui ne fera pas l’unanimité. Non pas que la position des 7ème et 8ème commandes, installées dans la zone supérieure, soit un véritable problème, mais parce que les deux rangées de trois auxquelles on a droit se montrent moins polyvalentes qu’attendu. Etrangement, Mad Catz n’a pas reproduit la disposition des boutons les plus à gauche comme sur les panneaux Vewlix, préférant placer la touche CROIX presque dans l’axe du CARRE , et forçant ainsi le pouce à se retrouver sous l’index. Une paille pour les joueurs de Street Fighter, mais un point un peu plus gênant quand la garde se retrouve sous le pouce justement, façon SoulCalibur.

Test du Mad Catz Arcade FightStick Alpha : Joueurs exigeants s'abstenir

Tant qu’à parler des boutons principaux, nous pointerons aussi la décision de troquer les habituels Sanwa OBSF-30 pour des modèles customs, sans nom ni référence. Une économie de bouts de chandelles qui ne paraît pas très judicieuse au regard des éléments sélectionnés : avec une course de près de 4 mm et un ressort un peu lent, ils se montreront peu efficaces pour les appuis à répétition et coûteront probablement quelques frames lors de parties en ligne. Reste que les joueurs occasionnels et autres nostalgiques des vieilles bornes en mal de maintenance n’y verront que du feu, ce détail ne gâchant pas le moindre plaisir en dehors des arènes compétitives. Quant aux autres, ils trouveront peut être leur salut dans le modding, tout à fait envisageable tant que l’on reste sur des modèles de boutons plutôt courts. Il faudra néanmoins sortir un peu plus de matériel qu’avec un stick réellement prévu à cet effet, les contacteurs des boutons d’origine étant soudés et recouverts de résine. En clair, il faudra accepter de voir sa garantie partir en fumée lors du dévissage du boîtier.

Du côté du joystick, l'utilisateur retrouvera un peu la même problématique, avec un modèle là encore d'origine inconnue, qui remplit plutôt bien son rôle, tout en échouant à tutoyer l’excellence. Un peu plus haut qu’un Sanwa JLF, et doté d'une amplitude assez élevée, il impose surtout des gestes plus appuyés et donc forcément moins rapides. Là encore, tout est question d’attente et de type de joueur. Ce que l’habitué des modèles supérieurs pourra trouver désagréable et peu performant ne gâchera pas forcément l’expérience du joueur occasionnel. Par contre, tous s’accorderont à dire qu’au niveau du bruit, ce stick ne fait pas vraiment dans la discrétion, chaque mouvement donnant lieu à un concert de “tac-tac” à la limite du supportable. Mais comme pour les boutons, ils sera toujours possible de changer son stick pour un autre, les fixations étant on-ne-peut-plus standard, avec en prime le connecteur 5-pins qui va bien pour rendre l’opération facile et rapide.

Test du Mad Catz Arcade FightStick Alpha : Joueurs exigeants s'abstenirTest du Mad Catz Arcade FightStick Alpha : Joueurs exigeants s'abstenir

Le Fightstick Alpha est avant tout un modèle dédié aux PS3 et PS4. A ce titre, il hérite d’une compatibilité totale sur ces plateformes, appuyée par une sérigraphie Playstation. A l’exception du pavé tactile PS4, on retrouve donc toute la panoplie de boutons dédiées aux consoles Sony, ainsi qu’un sélecteur de plateforme, un mode de stick (analogique gauche, pad numérique, analogique droit) et un Lock pour éviter les fausses manipulations durant l’action. L’afficheur à 4 LEDs a même le bon goût de s’adapter à la console à laquelle le stick est branché, en indiquant le numéro du joueur sur PS3 et sa couleur sur PS4. Seul manque à l’appel la prise casque, comme souvent avec les périphériques dédiés, pour que le tableau soit vraiment idyllique.

Et même si rien ne l’indique sur l’emballage, sachez que le Fightstick Alpha est tout à fait compatible avec les plateformes Windows et MacOs. Entre mises à jour de Steam et apparition d’un pilote officiel sur le site du constructeur, le stick s’est montré immédiatement opérant avec la totalité des jeux testés, moyennant au pire une attribution manuelle des différentes touches. Sur Mac néanmoins, il faudra compter sur une compatibilité apportée par la plateforme de jeu, voire le jeu lui même, avec des résultats qui se sont avérés positifs sur Steam comme sur Openemu.

Test du Mad Catz Arcade FightStick Alpha : Joueurs exigeants s'abstenir

Au final, ce Fightstick Alpha se montre à la hauteur de ses prétentions, à savoir un modèle grand public et multi-plateformes, plutôt agréable à utiliser, mais qui souffre de défauts qui rebuteront forcément les compétiteurs. Face au Fightstick Mini de Hori, il gagne sur l’ergonomie générale, le confort et les possibilités de modding, mais perd aussi un peu quant à la réactivité de ses boutons. La différence de prix avec son concurrent est donc justifiée mais sans donner des ailes à un modèle qui, avec de toutes petites modifications, aurait pu largement dominer son adversaire.

Test du Mad Catz Arcade FightStick Alpha : Joueurs exigeants s'abstenirRECHERCHER SUR AMAZONTest du Mad Catz Arcade FightStick Alpha : Joueurs exigeants s'abstenirRECHERCHER SUR PMINISTERTest du Mad Catz Arcade FightStick Alpha : Joueurs exigeants s'abstenirRECHERCHER SUR GROSBILL.COM
Les notes
+Points positifs
  • Compact et confortable
  • De vrais boutons en 30 cm
  • Très bonne compatibilité multi-plateformes
  • De réelles possibilités d’évolution (avec un peu de bricolage)
-Points négatifs
  • Course des boutons trop haute
  • Amplitude du stick trop élevée
  • Le placement des boutons aurait pu être meilleur
Profil de oliveroidubocal
L'avis de oliveroidubocal
MP
Twitter
Journaliste 100kwiz.com
07 juin 2017 à 10:10:21
15/20
Mis à jour le 08/01/2019

COMMENTAIRES


Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
laggron29
laggron29
MP
le 07 juin 2017 à 23:11

A ce prix là c'est pas du vol comparé au reste ?

Lire la suite...
SOMMAIRE

Test du Mad Catz Arcade FightStick Alpha : Joueurs exigeants s'abstenir

100kwiz.com